Propos scandaleux de Jamal Berraoui

Suite à  la publication dans votre numéro du 19 novembre de la chronique de Jamal Berraoui : «Racisme : La honte dans les textes», je me permets de m’insurger contre les propos de l’auteur.

Suite à la publication dans votre numéro du 19 novembre de la chronique de Jamal Berraoui : «Racisme : La honte dans les textes», je me permets de m’insurger contre les propos de l’auteur. (…) L’article de M. Berraoui est «coincé» entre un débat sur l’héroïque peuple palestinien et son combat contre le sionisme et un article sur le conflit israélo-palestinien, articles qui démontrent que le peuple marocain est viscéralement attaché à la cause palestinienne et aux autres causes arabes et islamiques. Rafraîchir la mémoire à M. Berraoui serait un lapsus, car qui d’autre que lui n’a cessé de nous clamer haut et fort les vertus des accords d’Oslo, le soi-disant antisémitisme (!) des Marocains et des Arabes (qu’il qualifie toujours de panarabes, de baasistes, etc.). Ces arguments préhistoriques et fallacieux ne tenant plus la route, voilà qu’il récidive. Alors de quoi parle-t-il ? D’un scandale, dit-il, celui qui lierait la nationalité marocaine à l’usage de la langue arabe. Quant à ses élucubrations concernant la langue arabe, c’est vraiment révoltant. Il insulte toute une civilisation, toute une culture, toute une population, et pourquoi pas tout un peuple, le peuple marocain.