Prix du médicament : Maphar attend toujours la réponse du gouvernement

Selon des sources gouvernementales, le laboratoire Maphar est revenu à  la charge, début 2005, en remettant sur la table sa demande, datant de 2003, de pouvoir augmenter les prix des médicaments dits de confort.

Selon des sources gouvernementales, le laboratoire Maphar est revenu à la charge, début 2005, en remettant sur la table sa demande, datant de 2003, de pouvoir augmenter les prix des médicaments dits de confort. Le laboratoire avait exprimé cette demande, en juin 2003 précisément, à l’occasion de la signature d’une convention avec le gouvernement, portant sur un investissement de 230 millions de DH destinés à la modernisation de son unité de fabrication de Zenata. Mais, depuis, et malgré les différentes rencontres qui s’en sont suivies, la commission n’a toujours pas accédé à la requête de Maphar.