Prix de la presse : l’Amazigh et le Hassani accèdent au concours

Les journalistes qui produisent dans la langue amazighe et le dialecte hassani peuvent désormais participer au Prix national de la presse.

Ceux qui travaillent pour la chaîne amazighe, Al Oula et 2M, ainsi que dans une flopée de publications en amazigh pourraient en effet concourir, pour la première fois cette année, pour l’une des catégories de ce prix doté d’une enveloppe de 60 000 DH. C’est le cas également des journalistes de la télévision régionale de Laâyoune qui produisent en hassani et ceux de l’unique journal qui publie dans le même dialecte, paru dernièrement. Le montant total du prix qui compte dix catégories est porté par la même occasion à 850 000 DH. Le projet de révision du prix national de la presse, organisé la mi-novembre de chaque année, devrait être adopté dans les jours à venir en conseil de gouvernement.