Pélagique, enfin le plan d’aménagement

Les professionnels de la pêche n’en pouvaient plus d’attendre, ils seront enfin au bout de leurs peines. Le ministère des Pêches maritimes leur soumettra dans les jours qui viennent un projet de plan d’aménagement pour la pêcherie pélagique. Une réunion interne au ministère a été consacrée à ce sujet mercredi 14 septembre. A l’ordre du jour : apporter les dernières retouches à la copie qui sera remise pour concertation à la profession. L’entrée en vigueur du plan dépendra alors de la teneur et du temps que nécessitera l’obtention d’un consensus autour du projet.
Ne crions pas victoire trop tôt. Au regard de la diversité des intérêts entre armateurs et industriels, les débats risquent d’être houleux. Les tirs croisés entre pêcheurs côtiers et conserveurs lors de la publication des résultats de la campagne scientifique de l’INRH ou encore le bras de fer qui a opposé les deux parties durant le mois d’août sont encore dans les esprits. Les côtiers avaient refusé de livrer les industriels en sardine tant que ces derniers n’auraient pas revalorisé leurs prix d’achat.
Selon les premières indiscrétions qui filtrent, le plan est à la fois novateur et global. Une des dispositions phare qui y figurent : l’établissement de quotas par destinations (conserve, consommation, congélation…). Chaque armateur, en fonction de l’état de sa flotte, mais aussi des plans de mise à niveau de celle-ci, pourra se spécialiser par destination. Un plan qui est présenté comme une solution globale pour cette pêcherie. A en croire les responsables du ministère, les préoccupations de qualité des industriels, notamment ceux de la conserve, qui n’ont cessé de réclamer un accès direct à la ressource à travers des licences de pêche, seront désormais résolus.

Le ministère des Pêches maritimes soumettra aux professionnels un plan d’aménagement du secteur dans les jours qui viennent.