Pas si branché que ça le Maroc !

Le dernier rapport du World economic forum sur les technologies de l’information met en lumière le retard du Maroc dans ce secteur. Dans son édition 2004-2005, le rapport classe 104 pays en fonction d’un indice composite, le Network readiness index (NRI), qui permet de mesurer la propension d’un pays à exploiter les NTI pour améliorer sa productivité et sa compétitivité sur le plan économique. Le classement 2004-2005 a apporté des surprises. La première : désormais le champion mondial des NTI est Singapour qui détrône ainsi les Etats-Unis qui régnaient depuis plus de quatre ans en maître absolu. Les USA, non seulement perdent la pôle position, mais dégringolent à la 5e place derrière Singapour, l’Islande, la Finlande et le Danemark.
L’autre surprise est que le Maroc est classé… 54e. Plutôt moyen quand on sait que la Tunisie occupe le 31e rang, l’Afrique du Sud le 34e ou encore que l’Ile Maurice est 47e. On soulignera que le Maroc a tout de même amélioré son classement par rapport à l’année dernière puisque, dans l’étude de 2003-2004, il occupait le 64e rang. L’autre consolation est qu’avec son 54e rang, le Maroc fait mieux que d’autres pays, notamment des «grands» comme la Russie, le Mexique, la Pologne, l’Argentine, le Pérou ou encore les Philippines. Les rédacteurs du rapport s’attendent d’ailleurs à ce que, dans les années à venir, il n’y ait plus de fracture numérique entre le Nord et le Sud .