Pas de transport unifié pour Rabat

Les élus se rétractent…

L’option avancée il y a quelques semaines par les responsables de la ville de Rabat consistant à confier la gestion du tramway et du réseau d’autobus à un même opérateur a fait long feu. L’idée était certes séduisante dans le sens où, dans toutes les grandes villes du monde, ces deux moyens de transport sont traditionnellement gérés par une même société pour des raisons de cohérence, d’interopérabilité et de facilité pour les usagers. Sauf que les élus de la ville se sont trouvés confrontés à deux problèmes. Le premier est d’ordre économique. En effet, les expériences à travers le monde ont démontré qu’un réseau de tramway est toujours structurellement déficitaire tandis que le transport par bus, quand il est suffisamment bien géré, peut être un business profitable. Du coup, les élus de Rabat craignent de plomber le transport par bus en faisant fusionner les deux.

Mais c’est surtout le deuxième problème, d’ordre juridique et institutionnel cette fois-ci, qui a constitué le facteur de blocage. On apprend, en effet, d’une source proche du dossier, que pour le tramway, si gestion déléguée il y a, l’autorité délégante sera l’Agence d’aménagement du Bouregreg tandis que, pour les bus, c’est le conseil de la ville et le ministère de l’intérieur à travers la wilaya et la direction des régies.

Question : lequel des deux devra superviser le projet si demain les deux modes de transport sont fusionnés ? Faudra-t-il créer une structure ad hoc qui serait l’autorité délégante ? L’idée a circulé, mais n’a toujours pas l’assentiment de tous les élus dont certains préconisent même de revenir purement et simplement au schéma initial du chacun pour soi !