PAM : plus de «petites bonnes» de moins de 18 ans !

Les jeunes filles de moins de 18 ans ne devraient plus travailler comme petites bonnes. Toute personne employant une jeune fille n’ayant pas atteint cet âge serait passible d’une peine de prison allant jusqu’à trois ans et une amende pouvant atteindre 20 000 DH.

La peine sera encore plus aggravée si la jeune fille est maltraitée. C’est, en gros, la teneur de deux propositions de loi présentées, il y a peu, par le PAM à la première Chambre. La première proposition porte sur un amendement du code du travail (art. 179) et la seconde sur une modification du code pénal (art. 408). L’interdiction vaut également, selon ces deux propositions de loi, pour les jeunes employés dans les mines. L’initiative du PAM intervient quelque temps après qu’une jeune fille âgée de moins de 14 ans ait succombé à ses blessures (brûlures de 3e degré), à Agadir, après avoir été maltraitée par ses employeurs. Le PAM estime à plus de 30 000 le nombre de filles mineures travaillant comme employées de maison.