PAM : Khadija Rouissi rend son tablier

Khadija Rouissi, présidente de la commission déontologique et disciplinaire au PAM, quitte le parti. Elle a déposé sa démission de toutes les instances du PAM mercredi 20 juillet «parce qu’elle ne supporte plus la situation dans laquelle se trouve le parti», explique une source au conseil national.

La démission n’est pas encore définitive, confie la même source. Selon le règlement du parti, c’est le bureau national qui doit statuer en dernier sur cette demande et décider de la suite à lui donner. Mais, «il est clair que l’on ne peut pas la retenir contre son gré, bien que nous ayons besoin d’elle. Sa contribution à la marche du parti est plus que nécessaire», affirme notre source.

La démission de cette ancienne militante de gauche et présidente de Bayt Al Hikma vient confirmer le ras-le-bol général des cadres issus de la gauche qui se sentent de plus en plus à l’étroit dans le parti.