Oualalou dit «niet» à  Labinal

Mauvaise surprise pour Labinal Maroc, filiale du groupe français Safran. Il a investi 100 MDH en 2005 dans une usine de fabrication de câbles pour Airbus. Depuis plus d’une année, l’investisseur est aux prises avec l’administration qui ne veut pas lui verser 5 MDH au titre de sa contribution aux infrastructures externes, selon la convention d’investissement signée avec l’Etat.

Le ministère des finances oppose son veto : Labinal a financé ces travaux par leasing et l’Etat ne versera les 5 MDH qu’à la fin de la durée du leasing (10 ans), quand Labinal sera devenue propriétaire des installations. Malgré plusieurs réunions depuis le début de l’année, les parties n’ont pas trouvé de terrain d’entente.