Opération commando de Mohand Laenser

Le ministre de l’Agriculture, Mohand Laenser, a enfin décidé de se jeter à l’eau en mettant à exécution ses promesses d’appliquer la mobilité. Après qu’il en ait fait la promesse, il y a quelques mois, certains s’attendaient à ce qu’il ait du mal à passer à l’acte. Mais, il y a une dizaine de jours, certains directeurs de services extérieurs, notamment les directeurs provinciaux, ont découvert en arrivant le matin à leur bureau des décisions de mutation dûment signées par le ministre himself. Ils sont 22 hauts responsables à avoir fait l’objet de ce mouvement, dont huit ont été tout simplement rapatriés à Rabat sans aucune responsabilité. Une source au ministère a révélé à La Vie éco que «ce mouvement a permis d’injecter du sang neuf en nommant de jeunes ingénieurs compétents à des postes de responsabilité». La même source indique, par ailleurs, qu’une nouvelle «charette» devrait intervenir dans les jours qui viennent concernant les fameux centres de travaux où certains directeurs, en poste depuis de longues années, sont devenus indéboulonnables.
Certains reprochent à Mohand Laenser d’avoir opéré ce mouvement bien après la rentrée scolaire, ce qui ne manquera pas de poser de sérieux problèmes pour la scolarité des enfants. Mais le ministre semble avoir tranché en faveur des intérêts du service et a surtout bien calculé son coup. Il a opéré au moment précis où les syndicats étaient pris par les élections .