Nouvelles Mercedes pour les ministres

elles coûteront 500 000 DH chacune

Bonne nouvelle pour les ministres : ils auront enfin leurs nouvelles voitures en 2005. En effet, selon des sources bien informées, Driss Jettou aurait enfin donné son accord pour l’opération.
L’on se rappelle de la polémique qui était née à ce sujet, il y a quelques mois, l’opinion publique ayant réagi de manière négative à la nouvelle. Cette fois-ci, il faut dire que le premier ministre n’a pas vraiment le choix. Les véhicules actuels des ministres ont été achetés en 1994 du temps du gouvernement Lamrani. Or, le règlement en matière de gestion du parc auto de l’Etat stipule que tout véhicule faisant partie de ce parc doit être obligatoirement réformé au bout de dix ans. Et les véhicules des ministres n’échappent pas à la règle. Une règle d’autant plus pertinente que
ces véhicules, qui affichent
300 000 km et plus aux compteurs, «boivent» littéralement le carburant et coûtent trop cher en entretien. Ces derniers mois, les couloirs
des ministères bruissaient d’ailleurs d’anecdotes sur les ministres qui tombent en panne et manquent des rendez-vous importants comme un Conseil des ministres.
L’accord de principe étant acquis, il reste maintenant à régler quelques «menus» détails comme la marque et surtout le budget. Selon des sources bien informées à la primature, la marque Mercedes aurait bénéficié du consensus général, même si, à ce jour, aucune commande ferme n’a été formulée. Quant au budget consacré à cet achat, le gouvernement n’a, semble-t-il, pas l’intention de faire dans la démesure :
500 000 DH par voiture, soit pour les 39 ministres un budget total d’environ 20 millions de DH qui sera, comme le veut le règlement, supporté par le Budget général de l’Etat. D’où l’idée défendue par certains d’opérer en deux phases. Possible dans la mesure où une douzaine de voitures avaient été achetées déjà en 1998

Driss Jettou a fini par donner son accord.