Nos contrôleurs aériens parlent-ils bien en anglais ?

Les 400 contrôleurs aériens que compte la Direction générale de l’aviation civile savent-ils bien parler en anglais ? C’est ce que compte vérifier le département de l’aéronautique civile de la DGAC, à travers l’évaluation des compétences linguistiques de ses contrôleurs de la circulation aérienne.

La direction de l’aviation a en effet lancé courant août un appel d’offres en vue d’être assistée dans cette mission. Celle-ci consistera à évaluer ces contrôleurs pour déterminer s’ils ont une aptitude à parler et à comprendre le langage utilisé dans les communications radiotéléphoniques, correspondant au moins au niveau 4 (minimum) de l’échelle d’évaluation établie par l’Organisation internationale de l’aviation civile.