Mouvement de walis et de gouverneurs en vue

Selon des sources bien informées, une liste de noms est fin prête pour un prochain mouvement des agents d’autorité. Parmi ces noms, celui de Mohamed Fassi Fihri, actuellement inspecteur général au ministère de l’intérieur, pressenti pour remplacer Rachid Filali à la tête de la wilaya de la région Souss Massa Draâ. Il y a également Mohamed Moufakkir, actuellement secrétaire général au département de l’artisanat, qui serait appelé à un poste de gouverneur dans une des provinces du sud. Sur la liste, Mohamed El Yazid Zellou, actuellement gouverneur d’El Jadida, pressenti pour Kelaât Sraghna, Safi ou, pourquoi pas, Benguérir qui, toujours selon des sources à l’intérieur, «devrait être érigée en préfecture». Dans le cadre de ce mouvement, annoncé d’ailleurs depuis longtemps, certains gouverneurs, dont ceux de Salé, Taza ou Berkane, seront appelés à réintégrer l’Administration centrale où ils exerceront d’autres fonctions. D’autres, enfin, nous dit-on, seront maintenus à leurs postes, comme Mohamed Brahimi, dont le travail à Oujda a été remarquable, ou encore Hassan Aourid, actuel wali de la région de Meknès Tafilalet.

Le mouvement pourrait, selon des sources à l’Intérieur, réserver d’autres surprises comme la création de nouvelles préfectures, notamment Fqih Ben Salah. Au ministère de l’intérieur, bien entendu, on ne confirme ni n’infirme officiellement ces informations.