Moulay Hafid Elalamy bis ?

Qui succédera à la tête de la CGEM, en remplacement de My Hafid Elalamy ? A six mois de la fin du mandat, les patrons s’inquiètent du manque manifeste de volonté de l’un de leurs membres de tenter l’aventure alors que l’actuel patron de la confédération n’a pas cessé de le répéter depuis son élection en juin 2006 : il ne rempilera pas. Joint au téléphone par La Vie éco, il s’en explique : «Si l’on veut faire réellement du bon travail, le job est trop prenant. Trois ans ça suffit pour moi». C’est le même souci qui taraude les patrons qui craignent que leurs affaires personnelles n’en pâtissent. Solution ? Les membres du bureau ont décidé de mettre la pression sur M. Elalamy pour qu’il se représente. A suivre…