Mostafa Alaoui jette l’éponge

Le directeur de l’hebdomadaire Al Ousboue, Mostafa Alaoui, récemment condamné en première instance à un an de prison avec sursis et à une suspension de son journal de trois mois, songe sérieusement à arrêter définitivement d’écrire. C’est en tout cas le sens de son premier éditorial après sa libération, intitulé: «L’ère de l’écriture est révolue». Cette résolution a été confirmée dans l’entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire Al Ayyam, jeudi 24 juillet.