Mondial 2010 : le Maroc bétonne

140 millions d’euros bloqués à  Zurich

Le Maroc semble décidé cette fois-ci à mettre toutes les chances de son côté pour remporter l’organisation de la Coupe du monde 2010. Un dossier sans faille, et de loin meilleur par rapport à ce qui a été fait lors des précédentes éditions, a été présenté par la délégation marocaine, mardi 30 septembre devant la Commission de la Fifa.
Mais, comme l’argent est le nerf de la guerre, le Royaume a aussi tenu à assortir son offre de garanties financières solides. En dehors des engagements -prévus dans le cahier des charges de la FIFA- de supporter les frais inhérents à l’organisation, 140 millions d’euros (1,4 milliard de DH) ont été bloqués à Zurich au cas où. Pourquoi une telle somme ? Le coût de l’organisation de la coupe du monde a été chiffré par le Maroc à 3,8 milliards de DH. Or les recettes de billetterie ne rapporteront que 2,71 milliards de DH. Le reste, soit 1,1 milliard, sera enregistré comme déficit. Bien entendu, le Maroc s’engage à couvrir toutes les dépenses du Mondial, et par ailleurs, la Fifa accorde une aide substantielle au pays organisateur. Pour la prochaine Coupe du monde (2006), elle a débloqué pour l’Allemagne 200 millions d’euros. En principe donc, le déficit sera absorbé grâce à cette aide.
Mais pour faire bonne mesure, le Royaume entend prouver qu’il est capable de s’en sortir seul. D’où la somme (provenant du fonds Hassan II) bloquée. Mieux, il a annoncé son intention de dédier toute aide provenant de la Fifa à la création d’un fonds pour le développement du sport en Afrique et au Moyen-Orient, après apurement d’un reliquat éventuel de déficit. Bref, on bétonne un max. Ne reste que la Baraka de Rijal Leblad.