Moins de réussite au bac cette année

38,11% contre 39,1% en 2007

Décidément, le bac continue de constituer le grand écueil pour les jeunes marocains. La preuve: le taux de réussite à la première session de cette année est à peine de 38,11%, en légère baisse par rapport à l’année dernière où il était de 39,1%, et au même niveau qu’en 2006 (38%).

En fait, le nombre de candidats admis est resté pratiquement le même, 83 064 en 2008 contre 83 131 en 2007, et la baisse du taux s’explique plutôt par l’augmentation du nombre de candidats.
On notera, toutefois, que le baccalauréat 2008 aura connu des nouveautés.

D’abord, le taux de réussite dans les branches scientifique, mathématique et technique s’est beaucoup amélioré. Selon les premières estimations du ministère de l’éducation nationale, il est de 49,52%, soit 4 points de plus que celui de l’année dernière. En revanche, dans les filières littéraires, c’est plutôt catastrophique, avec un taux de réussite qui atteint à peine 24,36%.

Deux autres nouveautés cette année, mais qui concernent cette fois-ci la logistique mise en place pour la gestion des résultats. D’abord, une plus grande célérité dans l’annonce et, surtout, cette innovation qui consiste à diffuser les résultats par voie de SMS. Un petit exploit réalisé par la société casablancaise Dialy.
Des innovations qui, hélas, ne peuvent pas faire oublier le taux inquiétant de l’échec.

Pourtant, en découvrant les épreuves, les jours d’examens, beaucoup d’enseignants ont été stupéfaits de leur niveau de facilité, certains n’hésitant pas à mettre cela sur le compte du souci du gouvernement de garantir des taux de réussite élevés et de prouver par là-même qu’il y avait amélioration du système. Mais c’était sans compter avec la sévérité des correcteurs.