Mohamed Chafiki, victime ou bourreau ?

Têtes d’affiche.

Le directeur des études et prévisions financières du ministère des finances a-t-il réellement critiqué de manière explicite la CGEM, comme l’a rapporté un confrère, en déclarant, samedi 19 juin, que le patronat «manque d’idées nouvelles» et qu’il «ne fait que du réchauffé» ? Pour l’intéressé comme pour Mohamed Horani, le président de la CGEM, les propos tenus étaient un appel à de nouvelles idées dans le cadre du comité de veille stratégique et ont donc été sortis de leur contexte. D’autres membres, tout en démentant avoir entendu le mot réchauffé, affirment néanmoins que M. Chafiki a adressé une critique intentionnelle au Patronat.