Ministre bissau-guinéen limogé… au Maroc !

Dimanche 7 septembre, Juliano Fernandes était encore ministre de la Communication représentant officiellement son pays, la Guinée-Bissau, au Maroc. Lundi 8 septembre, il était toujours au Maroc… mais en simple citoyen puisque son président, Kuma Yala, venait de le limoger. Chargé depuis deux mois de prendre en main le département de la Communication sociale, le ministre aurait été limogé, selon l’agence Angola Press, à cause de la diffusion à la télévision nationale, dont il a la charge, de meetings des partis de l’opposition. Les journalistes de la chaîne auraient même réalisé une large couverture de l’arrivée triomphale d’un leader de l’opposition au terme d’un séjour au Portugal. Bref, il semble que cette montée sur la scène médiatique de l’opposition n’ait pas été du goût du chef de l’Etat, même si elle s’est faite en l’absence du ministre tenu pour responsable, alors qu’il se trouvait en mission au Maroc. Peu importe, le président de la République n’a pas attendu qu’il rentre de mission pour le remercier.
Voilà quelqu’un qui ne gardera certainement pas un bon souvenir de son séjour chez nous. Il est venu nous rendre visite, en qualité de ministre et il repartira sans son statut. Question : qui prendra en charge le reste de son séjour au Maroc, maintenant qu’il ne peut plus voyager aux frais de la princesse ?