Miloud Chaà¢bi quitte les «camarades»

il se présentera cependant aux élections

Le divorce semble désormais consommé entre Miloud Chaâbi et le PPS. Mettant un terme aux rumeurs à  propos de son retrait éventuel de la politique, l’homme d’affaires souiri annonce qu’il a bien l’intention de se représenter aux législatives de septembre à  Essaouira, mais précise ne pas avoir encore choisi d’étiquette partisane pour ce faire. «Je vais me présenter, ainsi que ma fille Asmaa», indique M. Chaâbi en parlant de la maire de la ville des alizés, annoncée il y a quelques semaines comme la probable tête de liste du PPS dans la ville. «Pour l’instant, je suis sans appartenance politique», ajoute-t-il. En attendant sa décision, que le député sortant annonce pour le 15 juillet, ce dernier révèle qu’il envisagerait bien de se présenter comme sans appartenance politique.

Quelle que soit la décision du père, la maire d’Essaouira devrait occuper la deuxième place sur sa liste, gardant ses chances d’accéder au Parlement à  l’instar de ce qui s’était passé en 2002 lorsque le soutien local avait été assez fort pour permettre au numéro deux de la liste dirigée par Miloud Chaâbi d’entrer au Parlement à  son tour.

Prévisible depuis deux ans déjà , la décision de l’homme fort d’Essaouira de se séparer, éventuellement, du PPS n’est pas sans rappeler sa séparation d’avec le parti de l’Istiqlal, il y a cinq ans. Son départ ne devrait toutefois pas influer sur les choix politiques de ses fils, Mohamed, député sortant du PJD à  Kénitra, et Faouzi, candidat PPS dans la circonscription de Rabat Océan. Chacun est libre de ses choix !.