Medi 1 Sat porte son capital à  80 MDH

A quelques jours de son lancement opérationnel programmé pour la mi-octobre, après plusieurs reports, les actionnaires de Medi1Sat, seule chaîne de télévision autorisée par la Haca (Haute autorité de communication audiovisuelle) à émettre depuis la libéralisation du secteur, ont injecté quelque 3 millions d’euros (plus de 33 MDH) dans le capital de la société. Ce renflouement a été réalisé par voie d’augmentation de capital ayant porté celui-ci de 4,25 millions à 7,25 millions d’euros.

Conformément au plan de financement du projet, d’autres recapitalisations devraient s’ensuivre pour porter les fonds propres (de base et complémentaires) à près de 15 millions d’euros (165 MDH), soit 50% du montant d’investissement global de 350 MDH, dont 80 MDH en systèmes d’émission, et plus de 100 MDH pour le siège construit dans la zone industrielle off-shore Tanger Free Zone. Le reste est financé par concours bancaires.

Le business-plan de la chaîne vise un excédent brut d’exploitation positif en 2009 pour un chiffre d’affaires de 250 MDH au bout de la cinquième année. De quoi rassurer les actionnaires.
Rappelons que le tour de table de Médi1 Sat se compose de Radio Méditerranée internationale (RMI), actionnaire et opérateur détenant 14% du capital, Maroc Telecom qui opère ici sa première incursion dans l’audiovisuel et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), avec 28% chacun et, enfin, de la Caisse française de dépôts et de consignations, avec 30%.
Maintenant que les problèmes financiers, du moins ceux du démarrage, semblent être réglés, la chaîne de télé peut s’atteler à résoudre les ultimes problèmes techniques, reconnus récemment par M. Casalta, directeur général de RMI, la finalisation de la grille des programmes et la formation des nouvelles recrues.