Marrakech se défait de ses bidonvilles

30 000 logements, 42 000 emplois à créer

Le dossier Sodea-Sogeta n’est pas encore bouclé. Même si la commission interministérielle a finalisé les cahiers des charges devant servir de base aux appels d’offres pour la concession des terres, certains détails attendent d’être validés par le Premier ministre. Ce dernier, au calendrier chargé et tenant personnellement à superviser l’opération, n’a pu se pencher sur le dossier.
Maintenant que le remaniement ministériel a été effectué, le Premier ministre devrait avoir plus de temps. Selon des sources à la Primature, l’ultime réunion sur ce dossier se tiendra au cours de la semaine du 14 juin. Un membre de la commission qui a travaillé sur le cahier des charges explique que «le Premier ministre a souhaité que les professionnels soient d’abord consultés sur la démarche qui a présidé à la confection de ces cahiers des charges avant le lancement des appels d’offres». Une manière pour le gouvernement de jouer la transparence totale.
Rappelons qu’au mois de mars, des divergences avaient surgi entre le ministère de l’Agriculture et celui des Finances, au sujet de la pondération, dans la notation des candidats, des critères relatifs à l’offre financière et à la faisabilité du projet. Driss Jettou avait alors arbitré en personne, donnant raison au département de Mohand Laenser. Depuis, la commission attend de le revoir pour, cette fois-ci, lancer la procédure d’attribution des terres. Les prétendants devront patienter encore quelques jours