Marrakech pique à  Rabat son Mégarama

Marrakech est décidément devenue la ville de toutes les destinations. En plus de concentrer à elle seule une bonne part des parcours de golf du pays, à tel point que le wali avait tiré la sonnette d’alarme concernant les besoins en eau pour les irriguer, la ville rouge vient de piquer à la capitale, Rabat, son Mégarama.
L’information a été annoncée par le ministre de la Communication lors de la réunion de la Commission des investissements, le 28 février. Le complexe cinématographique nécessitera un investissement de 75 millions de DH.

La raison de ce changement de cap est, somme toute, futile : les promoteurs du Mégarama n’ont pas pu trouver de terrain convenant à leur projet. Du coup, ils se sont rabattus sur Marrakech dont les responsables ont fait preuve de plus de dynamisme en arrivant à leur trouver l’espace nécessaire.
Profitant de l’occasion, Nabil Benabdellah a ouvert une parenthèse sur la situation des salles de cinéma au Maroc qu’il a qualifiée d’alarmante. Un seul indicateur suffit : selon le ministre, les entrées annuelles au cinéma au Maroc ont chuté, de 45 millions dans les années 1990 à 6 millions aujourd’hui, soit une baisse de 87%. Le premier ministre a été sensible à ce cri d’alarme puisqu’il a décidé de constituer un comité restreint pour venir en aide aux exploitants des salles de cinéma dont 14 sont sur le point de mettre la clé sous la porte.