Maroc : Les transitaires se mettent à  niveau

Sur près de 600 transitaires que compte le Maroc, à peine 73 peuvent se targuer d’une certification Iso et seule une dizaine est catégorisée auprès de la douane. Trop peu ! C’est ce qui a poussé la dernière assemblée générale de l’Association des transitaires agréés en douane au Maroc (ATADM) à inscrire l’objectif de la mise à niveau comme action prioritaire. La corporation veut désormais mettre fin à la fragilité de l’entreprise de transit caractérisée par la sous-capitalisation, le manque de transparence, la pauvreté des structures de management et une faible internationalisation. Un programme sera mis en place par l’association en collaboration avec l’ANPME (par le biais des programmes Moussanada et Daâm) pour faire réussir le chantier.