Marjane et Philips rappelées à  l’ordre

elles ont profité de l’image de l’équipe nationale

Les Lions de l’Atlas font vendre. C’est un véritable appât marketing que de nombreuses entreprises n’hésitent pas à  mettre en avant, surtout en ces temps de Coupe d’Afrique. Spots publicitaires, affiches ou encore opérations de marketing direct, tous montrant des joueurs, le maillot de l’équipe, et souhaitant bonne chance aux poulains d’Henri Michel.

Un vrai business censé renflouer les caisses de l’instance fédérale ? Pas si sûr. Nombre de ces entreprises n’ont en effet aucun contrat avec la FRMF leur permettant d’utiliser ce droit d’image. C’est le cas notamment de Marjane et de Philips.

La chaà®ne d’hypermarchés et la marque d’électroménager ont été rappelées à  l’ordre par les responsables du marketing de la fédération.
Marjane a habillé ses vendeurs aux couleurs de l’équipe nationale pour des animations rayons, notamment à  Marjane Californie, alors que Philips a utilisé une illustration de l’équipe nationale en signe de soutien parallèlement à  une promotion pour la vente de téléviseurs. Première réaction, la fédération a envoyé un courrier de mise en demeure aux deux sociétés les sommant de cesser ces activités. «Nous les avons également informées que, dans le cas contraire, la fédération se réservera le droit d’ester en justice», explique une source proche du dossier.

Il est à  signaler qu’en moyenne un contrat de sponsoring de l’équipe nationale de football est de l’ordre de 2 MDH par an. C’est également un contrat qui s’inscrit sur la durée, entre deux et quatre années.