Lydec contrariée par la grève des banques

La grève des banquiers, observée mardi 5 juillet, est mal tombée pour Lydec qui venait de lancer la veille son opération de souscriptions pour l’introduction d’une partie de son capital en Bourse. L’opération, qui doit s’étaler sur cinq jours, du 4 au 8 juillet, se trouve ainsi amputée d’un jour, sachant qu’une grande partie des ordres d’achats transite par les banques.