L’ONCF, première entreprise marocaine

Le Maroc est en droit de se vanter de posséder un des réseaux de transport les plus complets du tiers-monde. Comparé aux pays européens, le Royaume vient en sixième position.
Parmi les différents moyens de communication, figure le chemin de fer. Le Maroc compte 1 800 km de voies, 80 gares, 142 locomotives électriques et diesel, 7 125 wagons de tous types. Telle est, traduite, en chiffres, la situation de l’Office national des chemins de fer, première entreprise du Royaume en terme d’étendue aussi bien qu’en terme d’importance dans l’économie du pays.
4 millions de voyageurs, 15 millions de tonnes de marchandises ont été transportés et manipulés en 1965 par les 10 000 employés de l’entreprise dont le réseau est entièrement électrifié.
Sur le plan de l’aménagement, l’ONCF se charge de la construction et de l’équipement d’innombrables bâtiments ainsi que de l’entretien de 30 tunnels d’une longueur totale de 30 km.
La complexité du mécanisme des chemins de fer nécessite l’emploi d’un personnel hautement qualifié. De gros efforts ont été faits dans le perfectionnement des cheminots et une école de formation des cadres a été créée et fonctionne à Casablanca.
Par ailleurs, de nouvelles lignes de transport de marchandises sont créées comme par exemple à Khouribga ou à Beni Ider en raison du gisement de phosphate qui y a été découvert .
Vendredi 2 septembre 1966