L’OMS recrute des compétences marocaines

Le ministère de la Santé a dû libérer deux de ses hauts cadres en l’espace d’un mois. En février, le Dr Jaouad Mahjour, ex-directeur de l’épidémiologie, est parti à Beyrouth pour y occuper le poste de directeur du bureau de l’OMS. Début mars, My Driss Zineddine Idrissi, directeur de cabinet de Cheikh Biadillah, a emboîté le pas à son collègue en allant prendre un poste d’expert de l’OMS en Egypte.