L’Office des changes traque les opérateurs fantôme au Maroc

La traque des exportateurs et importateurs fantôme s’accentue. Après le ministère du commerce extérieur qui avait annoncé il y a quelque temps des mesures dans ce sens, c’est maintenant l’Office des changes qui se penche sur le dossier. Début avril, une note a été envoyée aux différents cabinets d’expertise comptable, de comptabilité, aux fiduciaires et, de manière générale, à toutes les sociétés de domiciliation. Dans la note, l’office rappelle aux intéressés, entre autres obligations, celle de fournir à ses agents de contrôle et à leur demande toutes les pièces et justificatifs relatifs aux opérations avec l’étranger réalisées par les sociétés qui sont domiciliées chez eux sous peine de sanctions.