L’OCP envisage de titriser 5 milliards de DH de créances

L’OCP a entamé les premières consultations pour achever le montage financier qui lui permettra de boucler l’externalisation de sa caisse de retraite pour un coût de 35 milliards de DH. Entre autres pistes envisagées par les responsables de l’office, la titrisation, décidément très à la mode. L’OCP étudie actuellement l’idée d’une première opération de titrisation, d’un montant de 5 milliards de DH. Une opération un peu spéciale puisqu’elle portera sur des créances en devises que l’OCP détient sur des clients étrangers, une titrisation «offshore» en quelque sorte. Et c’est ce qui explique la présence de la banque allemande Deutsche Bank dans le groupement qui se propose de mener l’opération pour le compte de l’office, et qui compte également CDG Capital et l’incontournable Maghreb Titrisation.

Si cette première levée de fonds s’avère concluante, les responsables n’écartent pas la possibilité d’en opérer d’autres à l’avenir, surtout si l’on sait que le programme d’investissement de l’OCP pour les prochaines années portera sur des sommes allant de 5 à 10 milliards de DH par an.