L’Observatoire d’Abdelali Benamor

Il est sur tous les fronts. Universitaire, opérateur de taille dans l’enseignement supérieur privé à travers HEM, acteur de la société civile et défenseur de la démocratisation du pays, Abdelali Benamor, le fondateur de l’association Alternatives, se coiffe d’une énième casquette.
En effet, La Vie Eco a appris que M. Benamor est sur le point de créer son propre OCDE. Il ne s’agit pas d’une antenne du fameux organisme occidental éponyme mais plutôt de l’Observatoire de la compétitivité de l’entreprise. Constituée en SARL, dont le capital est détenu par Abdelali Benamor et son Institut des hautes études en management (HEM), cette structure arrive dix années après la première expérience publique qui a donné naissance à l’Observatoire de la compétitivité internationale de l’économie marocaine (OCIEM).
Le promoteur du nouvel observatoire veut aller au-delà d’une évaluation comparative des performances du Maroc et d’un échantillon de pays à économie comparable. Il prévoit – le démarrage se fera à la fin de l’année – de produire des études ayant trait à la veille économique et à la compétitivité de l’entreprise, la publication d’une revue spécialisée, la publication d’un hebdomadaire à caractère économique, la création d’activités de consulting, la production d’émissions télévisées sur l’économie marocaine et enfin l’organisation de manifestations périodiques consacrées à la question de la compétitivité. Ambitieux programme