L’INDH fait dans le recyclage

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! La direction en charge de l’INDH au ministère de l’intérieur a appliqué à  la lettre ce théorème de la physique.

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! La direction en charge de l’INDH au ministère de l’intérieur a appliqué à la lettre ce théorème de la physique. Ainsi, après le Forum du développement humain qui s’est déroulé le 1er novembre à Agadir, les organisateurs ont eu l’idée de recycler tout le matériel et l’équipement utilisés lors de la manifestation. Par exemple, les bâches qui servaient de chapiteaux ont été utilisées pour fabriquer 3 000 cartables qui ont été distribués aux écoliers du monde rural. Les moquettes et tapis ont été donnés aux mosquées tandis que les stands ont été offerts à des associations pour des utilisations ultérieures. Au ministère de l’intérieur, on justifie cette initiative par le fait que «l’argent dépensé pour ces équipements est celui de l’INDH, il est normal qu’il revienne aux bénéficiaires». Bien vu !