L’immobilier toujours bloqué

La direction générale de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) n’a pas cédé devant les pressions des différents acteurs du secteur immobilier. Sa note interne, adressée mardi 4 juillet aux conservations et services du cadastre dans les différentes régions, reste ferme. Aucun règlement de la copropriété ne sera approuvé par les services de l’agence si la construction n’est pas conforme au plan initialement établi par l’architecte. Une disposition qui, depuis la publication d’une première note du directeur de l’ANCFCC le 12 juin dernier, a freiné une grande partie des transactions immobilières un peu partout au Maroc. Seule concession de Taoufik Cherkaoui, patron de l’ANCFCC, l’approbation du Conseil de la ville n’est plus de mise.