Libre-échange : la leçon de Joseph Stiglitz

Les propos de l’expert américain Joseph Stiglitz au sujet du libre-échange méritent qu’on s’y arrête car ils remettent les choses dans leur vrai contexte. Si de nombreux détracteurs tentent de brandir le cas mexicain pour dire non à l’accord, Stiglitz a apporté la preuve, par des exemples vivants, que le Maroc a beaucoup à gagner. Le cas du Chili est à ce titre très instructif. Mais, ce qu’on retient globalement du raisonnement de Joseph Stiglitz, et cela, on le soupçonnait un peu, c’est que les intérêts du Maroc sont le dernier des soucis des négociateurs américains. Ces derniers ont pour seul but de défendre les lobbies d’affaires américains. Les propos de l’administration américaine sur le principe du «gagnant-gagnant» ne sont, en fin de compte, que de la pure démagogie.