L’horaire continu remis au goût du jour

Et c’est reparti pour l’horaire continu dans les banques ! Les syndicats du secteur viennent de saisir le GPBM (Groupement professionnel des banques du Maroc) et ont remis le dossier sur la table.
Une commission mixte restreinte devra entamer incessamment des travaux dans ce sens. L’objectif est de trouver une formule pour «un horaire continu convenant aux personnels et à leurs familles», explique Farouk Chahir, de l’USIB (Union syndicale interbancaire).
Selon le syndicat, l’horaire continu dans le secteur pourra même être appliqué en 2006, mais tout dépendra de l’avancée de ces travaux qui devront impliquer sept banques à travers leurs directeurs des ressources humaines. Il s’agit de BMCE, BMCI, SGMB, Crédit du Maroc, Attijariwafa, CIH et Crédit agricole.

Le sujet de l’horaire continu dans les banques avait, rappelons-le, animé les discussions en juillet dernier. Décrété par le GPBM, il avait provoqué l’ire des syndicats en raison d’une durée de travail jugée trop longue. Ces derniers avaient alors entamé une grève qui avait obligé le GPBM à reconsidérer la mesure. Résultat : retour à l’horaire classique.
Le nouveau round de négociations devra permettre d’éclaircir toutes les zones d’ombre, particulièrement l’heure de fermeture des guichets, l’organisation de la journée du vendredi, l’application de l’horaire d’été en période estivale et la contrainte de la restauration pour les agences situées en province et en périphérie.