L’Etat toujours à  fond sur le crédit

L’endettement bancaire de l’Etat continue d’augmenter fortement. A fin octobre, les créances nettes sur l’administration centrale du secteur bancaire s’établissaient à 125,8 milliards de DH, en hausse de 30% par rapport à la même période de l’année dernière. Le secteur public hors administration centrale s’endette lui aussi fortement.

Il totalise à la même date 42 milliards de DH de crédits bancaires, en augmentation de 34% sur 12 mois. Cette créance regroupe un endettement de 31 milliards des entreprises et établissements publics (+42%) et de 10,9 milliards pour les administrations locales (+14,1%).