Les transporteurs et transitaires choyés par la douane

Ils bénéficieront eux aussi de la catégorisation.

Bonne nouvelle pour les transporteurs et les transitaires. La douane vient d’adopter une circulaire, datée du 23 février, qui a pour objet d’étendre à ces opérateurs les mesures prises en 2008 et 2007 dans le cadre de la catégorisation des entreprises. Ce programme avait, rappelons-le, pour objectif d’offrir à des entreprises sélectionnées selon certains critères (sérieux, transparence…) un service de qualité consistant, entre autres, en davantage de fluidité et de facilités pour les procédures de dédouanement. Avec la nouvelle circulaire, les transporteurs et les transitaires auront donc accès à de nombreuses facilités. Pour le paiement, par exemple, ils n’auront plus besoin de faire certifier leurs chèques pour les montants inférieurs à 100 000 DH. Ils pourront également continuer à enlever la marchandise de leurs clients même en cas de différend avec l’administration des douanes, cette dernière leur proposant de régler le litige ultérieurement sans rompre le flux de marchandises. Pour simplifier les procédures de gestion des conteneurs en admission temporaire, les transporteurs et transitaires catégorisés seront également dispensés des cautions bancaires et pourront lever leurs conteneurs sur la base seulement d’un engagement sur l’honneur.
A tout cela s’ajoute un engagement des services de la douane de traiter en priorité les dossiers des opérateurs en question. Il faut rappeler que, depuis l’entrée en vigueur du dispositif en 2007, quelque 140 entreprises sont aujourd’hui catégorisées et près de 320 attendent de l’être. La bonne nouvelle pour ces entreprises est qu’elles accéderont cette année à un rang plus élevé d’opérateurs économiques agréés reconnu mondialement. Ce statut leur permettra de bénéficier des mêmes privilèges auprès des douanes étrangères.