Les télécoms seront gérés directement par Jettou

Le remaniement effectué par Driss Jettou a laissé en suspens la question des télécoms pour les quelles il n’existe plus de département et le chef de l’Exécutif ne s’est toujours pas prononcé sur le sort qu’il compte leur réserver. En attendant, la gestion courante des affaires relatives au secteur connaît une situation des plus floues. Ainsi, les fonctionnaires de l’ex-département des télécoms continuent de travailler et de rendre compte au nouveau ministre de l’Industrie et du Commerce, Salah Eddine Mezouar. En parallèle, c’est son prédécesseur, Rachid Talbi Alami, aujourd’hui à la tête du ministère des Affaires économiques, qui a été chargé par Driss Jettou de présenter au Parlement, vendredi 18 juin, le projet de loi 55-01 sur la libéralisation du secteur, pour la simple raison que c’est lui-même qui l’avait supervisé.
Une décision devra être prise dans les jours qui viennent. Des sources gouvernementales ont révélé à La Vie éco que Driss Jettou entend créer une direction des Télécoms, rattachée directement au Premier ministre mais dont la gestion quotidienne sera confiée au ministère des Affaires économiques et générales. Ce ne sera toutefois qu’une solution provisoire car, à terme, les attributions de cette direction devraient être transférées à l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT). Mais auparavant, il faudra boucler deux grosses opérations que sont la poursuite de la privatisation Maroc Telecom et l’attribution de la seconde licence du fixe