Les nominations divisent de nouveau la majorité

L’Istiqlal n’est pas content de la manière dont les ministres PJD gèrent les dossiers de nomination aux hauts postes de responsabilité. Hamid Chabat, le secrétaire général de l’Istiqlal, accuse encore une fois ses alliés du PJD d’élaborer des appels à candidature à la carte. Cela, de manière à faire correspondre les critères requis pour occuper ces postes avec les profils des candidats qu’ils auront choisis auparavant. Selon la direction de l’Istiqlal, il aurait fallu promulguer d’abord la loi organique du gouvernement avant d’entreprendre de caser les nouveaux occupants des 1160 postes concernés.