Les Marocains toujours portés sur les comptes sur carnet : 103 milliards de DH

L’engouement des Marocains pour le placement en comptes sur carnet ne faiblit pas. Malgré le bas niveau de rémunération servi pour ce produit bancaire (2,99% actuellement), qui plus est taxé à 30% par le fisc, l’encours déposé enregistre la plus forte progression de toutes les catégories de dépôt. A fin février, cet encours a atteint 103,2 milliards de DH, en hausse de 10% par rapport au même mois de l’année dernière. Il dépasse ainsi largement celui des dépôts à terme (88,7 milliards) qui, lui, est en baisse de 3,3% sur un an. Notons que depuis l’année dernière les fonds déposés auprès de la Caisse d’épargne nationale sont regroupés avec ceux des comptes sur carnet des banques.