Les députés se penchent sur les classements mondiaux du Maroc

Après les médicaments, les députés s’apprêtent à s’attaquer à une autre problématique : les rangs, surtout les mauvais, que récolte le Maroc dans différents classements mondiaux comme celui de la corruption, le développement humain ou encore le doing business. Objectif : expliquer le pourquoi de ces classements et identifier les leviers d’amélioration. Une petite équipe de députés travaille actuellement à la préparation d’une plateforme qui servira à l’élaboration d’un document qui sera probablement présenté avant fin 2010.