Les créances en souffrance des entrepreneurs individuels explosent

Les créances en souffrance détenues par les banques sur les entrepreneurs individuels (artisans, commerçants, professions libérales, petits promoteurs immobiliers…) ont connu une explosion durant le mois d’octobre. Elles ont atteint 7,2 milliards de DH, soit une hausse de 24,2% par rapport à septembre et de 33,2% depuis le début de l’année. Il s’agit de la plus forte augmentation par rapport aux autres catégories de clients des banques, qui a hissé le taux des créances en souffrance de ces entrepreneurs à 16,2% contre 12,2% en début d’année. Face à cette montée des risques, les banques ont, en quelque sorte, fermé le robinet du crédit à ces clients. Pour preuve, l’encours des créances des entrepreneurs individuels n’a progressé que de 1% cette année, à 44,7 milliards de DH.