Les banques entrent dans le capital de Legler

Après plusieurs semaines de tractations, l’affaire Legler est enfin dénouée. Sur la base d’un plan de sortie de crise mis au point par CFG, les banques ont finalement accepté d’entrer dans le capital du groupe Legler qui a été placé sous le régime de redressement judiciaire en novembre 2009. Selon des sources proches du dossier, les deux principales banques créancières, en l’occurrence Attijariwafa bank et BMCE Bank, vont convertir une grande partie de leurs créances en participations et devraient prendre environ 40% du capital. L’autre associé de la famille Senoussi, CMKD, à travers son fonds d’investissement Ajial, montera lui aussi à 40% du capital. Quant à la famille Senoussi, sa participation, qui est aujourd’hui de 80%, sera diluée pour atteindre 20% environ. A l’heure où nous mettions sous presse, mercredi 27 janvier, l’accord était en cours de finalisation et devait être signé au cours de la première semaine du mois de février.