Les 250 milliards d’Attijariwafa bank

Banques.

En dépit de la baisse des taux, les banques continuent de réaliser des profits faramineux.
C’est ainsi qu’Attijariwafa bank vient de publier des résultats record au titre de l’exercice 2007. Premier indicateur qui interpelle : le produit net bancaire (PNB) qui s’affiche à 8,8 milliards de DH, soit une hausse de 18,6% par rapport à 2006. La banque explique cette évolution par l’augmentation de 20,9% de la marge d’intérêt et de 18,9% de la marge sur commissions suite à une croissance soutenue des activités du groupe, particulièrement celle de la banque de proximité et de financement des entreprises.

Les dépôts de la clientèle Maroc, pour leur part, ont totalisé 136,4 milliards de DH à fin 2007, en progression de 12,8% par rapport à 2006. Au niveau des crédits, l’évolution est encore plus forte, plus de 30%, avec un encours qui a atteint 106,5 milliards de DH. A l’origine de cette poussée, la croissance soutenue des crédits immobiliers (+47,3%) et des crédits de trésorerie et à la consommation (+25,7%).
Les charges d’exploitation ont atteint 3,9 milliards de DH, en hausse de 21,8% par rapport à 2006 en raison des projets de développement de la banque, notamment l’extension du réseau d’agences.

De ce fait, le résultat brut d’exploitation ressort à 4,6 milliards de DH, en progression de 18,8%, et le résultat net consolidé à 2,7 milliards, en accroissement de 15%. Le bénéfice net part du groupe s’est hissé quant à lui de 8,2% pour s’établir à 2,5 milliards de DH, soit 250 milliards de nos centimes, soit encore un taux de rentabilité des fonds propres de 18% ! Le management de la banque a décidé de proposer aux actionnaires un dividende de 50 DH par action.