L’entreprise marocaine prête au libre-échange ?

Nous savons tous comment évolue l’entreprise marocaine : absence de vision stratégique, manque d’information, faible délégation de pouvoirs… Malgré ces handicaps, elle tente de mener son ouverture sur le marché, mais sera-t-elle capable de faire face à la concurrence internationale et détenir, ou du moins préserver, ses avantages concurrentiels ? Pour y arriver, elle doit adopter une nouvelle stratégie aussi bien dans le choix des produits et marchés que dans les méthodes de travail et d’organisation. Une refonte globale s’impose donc à tous les niveaux : marketing, innovation, processus de fabrication, mode de management…