L’émission «Hiwar» torpillée par Osman

l’invité de mustapha alaoui est un opposant

Ahmed Osmane ne voulait pas que Rachid Talbi Alami passe à «Hiwar».

La crise interne du RNI a commencé à se propager en dehors du parti en faisant des dommages collatéraux y compris dans l’audiovisuel. Le dernier à avoir fait les frais de la bagarre entre l’actuel président, Ahmed Osman, et ses détracteurs n’est autre que l’animateur de l’émission de débat «Hiwar», Mustapaha Alaoui.

Tout a commencé mardi 6 mars. Rachid Talbi Alami, ministre des affaires économiques et générales et membre du bureau exécutif du RNI, est invité pour l’émission du mardi 13. Or M. Alami se trouve être un des meneurs du front anti-Osmane. En apprenant la nouvelle, ce dernier a pris son téléphone pour demander, dans un premier temps, au Premier ministre en personne de faire annuler l’émission. Driss Jettou, manifestement gêné, se déclara «incompétent en la matière» en invitant son interlocuteur à aller plutôt voir du côté du ministre de la communication, mais Nabil Benabdellah n’a pas pu lui être d’une «grande aide». Et c’est finalement vers Fayçal Laâraïchi, le président de la SNRT, que Osmane a dû se tourner en lui expliquant qu’il était inopportun de donner la parole à un «opposant» et que, à la veille du congrès du RNI, la TVM doit donner la parole à tout le monde. En somme, la théorie du temps d’antenne appliquée à l’échelle d’un parti.

Ne voulant sans doute pas créer une polémique, le patron de la SNRT a demandé à Mustapha Alaoui d’annuler l’émission avec le ministre Talbi Alami et de trouver un autre invité. Précisons églament qu’un autre ministre RNI, Mustapha Mansouri, fut contacté. Invitation qu’il déclina gentiment pour des raisons d’agenda chargé. Sans doute par solidarité avec son collègue.