Législation: le PJD lorgne l’IGF

L’Inspection générale des finances, dont la loi qui l’organise remonte à 1960, suscite de plus en plus l’intérêt des politiques. Une proposition de loi déposée récemment par les députés PJD s’y intéresse de près. A l’image de la Cour des comptes, les islamistes veulent une inspection générale centrale et des inspections régionales. Plus, ils proposent que le rapport annuel de l’inspection générale soit remis au Parlement et débattu en même temps que la loi de règlement annuel. Le PJD propose également d’étendre ses domaines d’intervention et ses pouvoirs, renforcer son contrôle et revoir son organisation. Cela de même que ses rapports seront transmis à la justice, financière ou pénale, dès qu’ils comportent un soupçon de délit. Début 2008, l’Istiqlal, qui dirigeait le gouvernement, avait tenté de soustraire sa tutelle au ministère des finances et la mettre sous celle de la Primature par une proposition de loi présentée par les députés du parti.