Le vol Casa-Errachidia cartonne

il affiche un taux de remplissage de 65%

Les élus d’Errachidia avaient raison d’insister pour avoir leur liaison aérienne régulière. La preuve, le vol Casa-Errachidia, mis en service à la mi-décembre, a explosé en moins de deux mois et les hôteliers de la ville ne sont pas les moins satisfaits. Selon les chiffres de Royal Air Maroc, le vol enregistre un taux de remplissage record de 65%, dépassant ainsi ceux d’autres liaisons comme Casa-Essaouira par exemple. Se félicitant d’un tel succès, le directeur du CRI Meknès-Tafilalet, Hassan Bahi, reconnaît pourtant que «personne ne s’y attendait, pas même nous».
Concrètement, qu’est-ce que cette liaison aérienne a apporté à la ville ? D’abord, les hommes d’affaires arrivent à régler plus rapidement leurs problèmes administratifs et financiers, surtout ceux qui nécessitent le déplacement à Casablanca ou Rabat. D’un autre côté, explique toujours M. Bahi, «nous avons de plus en plus de touristes étrangers qui viennent passer le week-end pour repartir le lundi».
Maintenant que le potentiel a été démontré par le chiffre, la ville devra l’exploiter. A commencer par l’augmentation des fréquences. Le directeur du CRI révèle ainsi que des discussions sont en cours avec la RAM à ce sujet. Les hôteliers et professionnels du tourisme de la ville, quant à eux, se préparent à lancer des packs comprenant avion et hébergement. Pour l’heure, il y a eu quelques actions dans ce sens, mais qui restent individuelles. Le directeur du CRI justifie cela par le fait que le Conseil régional du tourisme de la ville est en pleine restructuration.
Toujours est-il que cette expérience tentée avec la ville d’Errachidia, et à laquelle pourtant beaucoup ne croyaient pas, devrait servir de leçon. D’autres villes devraient en faire de même .