Le tourisme confirme sa bonne santé

Hausse de 14% des nuitées en juin.

Les chiffres devraient être rendus officiels d’ici 10 jours, mais déjà les professionnels affichent une satisfaction légitime. Le mois de juin est venu confirmer la reprise du secteur touristique avec des taux de croissance à deux chiffres, en comparaison avec juin 2009. Ainsi, le nombre des arrivées devrait croître de 17% et celui des nuitées de 14%, ce qui devrait porter la performance semestrielle à une progression des arrivées tournant autour de 11% et une hausse de nuitées de 8%, un taux de croissance dont il faut aller chercher la similarité avec les années 2005 et 2006.

Par destination touristique, c’est Agadir qui affiche la superforme. La ville balnéaire qui avait souffert d’un premier trimestre morose avec des nuitées en baisse a, depuis mai, rattrapé son retard et affiche le plein. Deuxième bonne nouvelle, les nuitées enregistrées à Marrakech sont en progression à deux chiffres malgré un climat chaud. Il faut dire que les hôtels de la ville ocre ont, depuis 2009 déjà, opéré une baisse de leurs prix pour rester dans la course face à la concurrence internationale et pour s’adapter au comportement d’un touriste qui a visiblement succombé à la facilité de l’effet «Last minute». Marrakech profite aussi de l’effet de la saturation d’Agadir et s’installe, conjoncturellement, comme produit de substitution. Seule ombre au tableau, l’abondance de l’offre hôtelière de la ville ocre ne lui permet pas d’atteindre un taux de remplissage suffisant (il est à moins de 50%) en dépit de la hausse des arrivées. Enfin, les autres villes ne sont pas en reste et on notera une affluence particulière sur Essaouira,  Oujda et Tanger.

Par typologie d’arrivants, les touristes français demeurent toujours en tête, mais leur nombre stagne. La croissance vient des marchés espagnol et anglais.