Le taux des personnes sous-employées repasse sous les 10%

Habituellement, quand le chômage baisse, le sous-emploi (travail ne correspondant pas au niveau des qualifications) augmente quasi mécaniquement. Ce n’est pas le cas pour la période du deuxième trimestre de cette année où, parallèlement à la diminution du chômage, le sous-emploi a également baissé. De 1,14 million au deuxième trimestre 2011, le nombre de personnes actives sous-employées a reculé à 1,03 million. Ainsi, le taux de sous-emploi se situe actuellement à 9,6% au lieu de 10,8% un an auparavant, soit une baisse de 1,2 point. En valeur absolue, cela fait 112 000 personnes en moins dans la population des sous-employés (voir article).